Juliette Armanet




commentaire : Cela fait environ un an qu'on entend de façon de plus plus insistante le nom de Juliette Armanet - avant la sortie de son premier album début avril. Jusque-là, on n'était jusque-là pas forcément client de cette "variété française de qualité” qui fait plus ou moins penser à Michel Berger, William Sheller ou Véronique Sanson. Et puis, la semaine dernière, on a vu Juliette Armanet en première partie de Paradis, à la Gaîté Lyrique, seule au piano, et on a changé d'avis. C'est intelligent, drôle et émouvant, un peu à l'image de cette géniale reprise du michaeljacksonien I Feel It Coming de The Weeknd et des Daft Punk dont a un aperçu (mais en moins bien) ci-dessous. Comme dirait l'autre : elle ira loin.



Commentaires

Articles les plus consultés